Crystal Palace 0-2 Manchester United : trois points dans la souffrance

657 fois


United a ramé ce jeudi soir à Selhurst Park, mais repart avec l'important, à savoir les trois points.

Jeu. 16 juil. 2020 - 21:15
Premier League - 36e journée
Crystal Palace
0
2
Manchester United

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Fosu-Mensah, Lindelöf, Maguire, Wan-Bissaka - Pogba, McTominay (Matic 63') - Rashford, Fernandes, Greenwood (Lingard 63') - Martial. Remplaçants : Dalot, Romero, Bailly, Fred, James, Mata, Ighalo. Entraîneur : Ole Gunnar Solskjaer.

Crystal Palace (4-1-4-1) : Guaita - van Aanholt (Mitchell 84'), Sakho, Dann, Ward-Prowse - Milivojevic - Zaha, McCarthy (Riedewalr 83'), McArthur (Schlupp 72'), Townsend - Ayew. Remplaçants : Kouyaté, Hennessey, Meyer, Kelly, Woods, Pierrick. Entraîneur : Roy Hodgson.

Arbitre central : Graham Scott. Assistants : Harry Lennard, Derek Eaton. Quatrième arbitre : Keith Stroud. VAR : Simon Hooper. Assistant au VAR : Andy Garratt.

Buts : Rashford (45'+1), Martial (78', p.d. Rashford) pour Manchester United.

Ole Gunnar Solskjaer reconduisait quasiment la même équipe que sur les dernières rencontres, à deux exceptions près : Nemanja Matic restait au repos et se voyait remplacé par Nemanja Matic, tandis que Timothy Fosu-Mensah engrangeait sa première sélection en Premier League avec United depuis mai 2017 en étant titularisé au poste de latéral gauche, en l'absence de Luke Shaw et Brandon Williams absents.

Avec la victoire de Leicester un peu plus tôt, mettant les Foxes à trois points avec un goal average de +31 contre +26 pour les Red Devils, la pression était sur Man United au coup d'envoi. Peut-être est-ce cela qui a complètement anesthésié les Mancuniens, peut-être est-ce la fatigue due à l'enchaînement des rencontres avec à chaque fois le même onze titulaire ? Toujours est-il que les visiteurs n'ont pas montré leur meilleur visage dans ce match de clôture de la 36e journée, alors qu'on est en plein money time de cette saison de Premier League.

Les Eagles sont bien mieux rentrés dans la rencontre, et nous pouvons remercier ce soir un excellent David de Gea, auteur de plusieurs parades décisives tout au long de la partie, la première dès la 2e minute devant Zaha. Jusqu'à la première pause boisson, ses coéquipiers étaient en revanche dans le flou le plus complet, manquant complètement de rythme et de créativité, à l'image d'un Greenwood transparent ou de joueurs tels que Bruno ou Pogba bien trop en dedans par rapport à leur meilleur rendement. Jusqu'à la pause à vrai dire, rien à signaler de positif côté Red Devils, Maguire (10') et Greenwood (31') se manquant complètement dans des situations pourtant relativement intéressantes.

On peut dire que c'est contre le cours du jeu que United ouvrit le score dans les arrêts de jeu de la première période. Après un bon mouvement collectif entre Martial et Fernandes, Rashford hérita du cuir à l'entrée de la surface, profita de l'appel de Martial pour s'ouvrir le chemin du but et réalisa la feinte de frappe du gauche parfaite lui ouvrant le côté droit du but de Guaita, complètement délaissé, avant de conclure d'un plat du pied facile (1-0, 45'+1). Juste avant, Wilfried Zaha s'était estimé victime d'une faute de Lindelöf dans la surface mancunienne, faute sur laquelle le VAR n'avait pas jugé utile de revenir, à juste titre selon nous. Une première mi-temps finalement très laborieuse, conclue comme elle s'était commencée, par un superbe arrêt de De Gea, cette fois sur un coup franc de Milivojevic qui partait pleine lucarne (45'+3).

Palace s'estimera probablement lésé à plus d'un titre, la seconde décision à leur encontre étant beaucoup plus difficile à avaler que la première. À la 55e minute, un bon travail de Zaha trouva Ayew seul au second poteau, le Ghanéen concluant aisément avant de voir sa réalisation annulée par le VAR, pour peut-être les deux centimètres au bout de sa chaussure. La froide rationalité de la technologie avait frappé, et on ne peut que s'estimer heureux de ne pas avoir été du mauvais côté de cette décision ubuesque.

Ce serait quasiment le clap de fin pour Palace, si ce n'est une frappe lourde de McArthur sur De Gea et un face-à-face remporté par le gardien espagnol devant Zaha dans les arrêts de jeu. Non pas que Man United a particulièrement brillé dans la dernière demi-heure, mais l'équipe aura montré en tout cas plus de choses dans le dernier tiers de la rencontre que dans l'heure écoulée, histoire de nous rassurer un peu quant au fait que sous cette torpeur, il reste quand même du talent. Trois minutes après qu'un bon mouvement collectif entre Martial, Rashford et Bruno ne se termine par une frappe du Portugais sur le poteau (75'), Martial assénait enfin le coup final pour ramener les Eagles au sol, au terme d'une combinaison avec les deux mêmes joueurs. Bien fixés par Rashford, les défenseurs étaient pris de vitesse par l'incursion de Martial depuis le côté gauche, sa finition petit filet opposé laissant Guaita sans réaction (2-0, 78').

Avec cette victoire, United est toujours cinquième à égalité de points avec Leicester, un point derrière Chelsea. Rappelons que les Foxes vont à Tottenham dimanche avant de nous recevoir, alors que Chelsea, que nous jouons ce week-end en demi-finale de Cup, va à Liverpool mercredi soir et terminera en recevant Wolverhampton. C'est l'heure de voir qui aura les reins solides.

Quelques stats avec Opta et BBC Sport

  • Manchester United était invaincu lors de ses onze derniers déplacements en championnat à Crystal Palace, une série qui remontait à 1991.
  • Mason Greenwood est le joueur de Manchester United qui a joué le plus de matchs de Premier League avant ses 19 ans.
  • Tim Fosu-Mensah disputait ce soir son premier match de Premier League avec Manchester United depuis mai 2017.
  • Marcus Rashford a marqué autant de buts en Premier League cette saison que sur les deux dernières réunies (17).
  • Manchester United est l'équipe qui a vu le plus de buts encaissés annulés par le VAR cette saison en Premier League, ex aequo avec Southampton et Brighton.

Sur le forum