Newcastle 1-4 Manchester United : une victoire qui fait du bien

Match Reports 1233

Manchester United a attendu la toute fin de la rencontre pour dégommer Newcastle à St James' Park. Une victoire qui va faire beaucoup de bien au moral.

Sam. 17 oct. 2020 - 21:00
Premier League - 5e journée
Newcastle
1
4
Manchester United

Newcastle United (4-1-4-1) : Darlow - Lewis, Fernandez, Lascelles, Krafth - Hayden (Schär 49') - Saint-Maximin, Hendrick (Almiron 88'), Shelvey, Joelinton (Fraser 73') - Wilson. Remplaçants : Gillespie, Manquillo, Carroll, Murphy. Entraîneur : Steve Bruce.

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Shaw, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka - McTominay, Fred (Pogba 69') - Mata (Matic 90'+1), Fernandes, James (van de Beek 76') - Rashford. Remplaçants : Henderson, Telles, Bailly, Ighalo. Entraîneur : Ole Gunnar Solskjaer.

Arbitre central : Craig Pawson. Assistants : Richard West, Adrian Holmes. Quatrième arbitre : Oliver Langford. VAR : Lee Mason. Assistant au VAR : Andy Halliday.

Buts : Shaw (2' c.s.c) pour Newcastle ; Maguire (23' p.d. Mata), Fernandes (86' p.d. Rashford), Wan-Bissaka (90' p.d. Rashford), Rashford (90'+6 p.d. Fernandes) pour Manchester United.

On s'est dirigés pendant longtemps vers un match nul dans cette rencontre de la cinquième journée de Premier League, avant que les Red Devils ne fassent enfin sauter le verrou magpie, symbolisé ce samedi soir par un Karl Darlow en forme dans les buts locaux. Et la situation s'est finalement débloquée à moins de cinq minutes du terme du temps réglementaire, avant que les Mancuniens ne coulent complètement leurs vis-à-vis dans les dernières secondes. Si on n'est pas encore sur un United vintage, prenons les matchs les uns après les autres et profitons de ce résultat qui est tout de même plus enviable qu'une nouvelle défaite ! Et avant d'affronter Paris dans trois jours, ce coup de boost est clairement le bienvenu.

Ole Gunnar Solskjaer décide de faire pas mal de changements pour cette rencontre, en commençant toujours dans un système en 4-2-3-1 mais en se passant de Martial (suspendu) et Greenwood (pas sur la feuille de match). Alex Telles, débarqué fraîchement de Porto, s'assoit sur le banc alors que Shaw démarre dans une défense classique avec Maguire, Lindelöf et Wan-Bissaka, et De Gea dans les buts. Au milieu, pas de Pogba ni de Matic, mais une paire Fred - McTominay derrière Bruno en numéro 10, alors que la configuration sur les ailes est également inédite, avec Mata et James dans les couloirs, tandis que Rashford prend l'axe.

Le match commence de la pire des façons, lorsqu'une ligne défensive haute est prise de vitesse par une percée de Saint-Maximin à gauche, qui passe trop facilement Lindelöf. Suite à un renversement du jeu, un Luke Shaw déjà pris en grippe par certains supporters détourne dans ses propres filets le centre de Krafth depuis le côté droit (1-0, 2'), pour fêter indignement sa centième apparition en rouge en Premier League. De Gea est impuissant et Man Utd est mené rapidement au score face à une équipe de Newcastle qui ne va pas se faire prier pour resserrer les rangs derrière.

Saint-Maximin chaud, Maguire et Darlow décisifs

Côté mancunien, les offensives sont brouillonnes, même si on aperçoit du mieux dans l'intention et dans l'engagement par rapport aux dernières semaines. La paire McTominay - Fred n'est peut-être pas aussi adroite que Pogba, mais compense par son abnégation et tente de jouer vite et de casser les lignes à sa façon. Rashford et James, les joueurs les plus souvent trouvés aux avant-postes, ont cependant tendance à se précipiter dans le dernier geste et à être trop facilement contrés par leurs adversaires ou à manquer le cadre. Plus posés, Mata et Fernandes combinent pour ce qu'on croit être l'égalisation, avant que la frappe en pleine lucarne opposée de Fernandes ne soit annulée pour un hors-jeu de l'Espagnol.

En face, Newcastle n'a que peu la possession, mais s'appuie sur un Allan Saint-Maximin très en jambes et pas effrayé de passer trois ou quatre joueurs pour créer le danger, lesquels sont obligés de faire faute sur le Français pour le stopper dans ses oeuvres. L'ex-Niçois s'illustre sur une frappe puissante difficilement repoussée par De Gea, qui manque de se blesser en retombant sur son poteau (30'). Ce n'est pas suffisant cela dit pour faire le break, et les Magpies sont rattrapés avant la demi-heure de jeu, quand un corner de Mata trouve la tête décroisée victorieuse de Maguire (1-1, 23'). S'il y en a bien un qui en avait besoin, c'est sans doute notre capitaine. Le score reste en l'état jusqu'au break, et même si on n'a pas vu un très grand match, on se dit quand même qu'il y a du mieux, surtout au vu du onze titulaire expérimental de Solskjaer.

Newcastle lâche progressivement en seconde période et se contente de subir les attaques mancuniennes, plus marquées au fur et à mesure que la rencontre avance. En dehors d'une énorme occase pour Callum Wilson, dont la volée un peu écrasée dans les six mètres est sauvée par un gros arrêt de De Gea, les locaux vont peu à peu basculer dans l'oubli. Les Mancuniens manquent une première opportunité en or lorsque Craig Pawson siffle un penalty pas franchement béton pour une faute de Lewis sur Rashford. Bruno Fernandes s'élance mais Karl Darlow fait un superbe arrêt sur sa droite (58'). Un second coup de semonce de Maguire, à nouveau à la retombée d'un corner, est repoussé sur la ligne par Shelvey (59'). Darlow brille à nouveau sur un bon mouvement entre Bruno, James, Mata et Rashford, avec une sortie en forme de sacrifice devant l'Anglais pour éviter le second but (66').

Entrée gagnante pour van de Beek, MU en roue libre

Les espaces deviennent cependant de plus en plus grands entre les lignes des locaux, qui finissent par craquer sur un très beau but collectif des Red Devils. A la récupération à trente mètres de ses buts côté gauche, van de Beek, entré dix minutes plus tôt, temporise bien et joue un une-deux avec Bruno Fernandes pour trouver de l'espace, avant de servir Mata plein axe. L'Espagnol sert parfaitement Rashford dans sa course, qui attire trois défenseurs en se mettant en position de frappe, avant de talonner intelligemment pour Fernandes qui a fait l'effort de passer dans son dos et se retrouve dans un angle fermé dans la surface. Qu'à cela ne tienne, le Portugais n'a pas besoin d'un but ouvert pour trouver le petit filet opposé d'une frappe parfaite qui laisse enfin Darlow sans réaction (1-2, 86'). Le but parfait au moment parfait, et United mène pour la première fois dans cette partie.

Avec des joueurs libérés, la fin de partie est l'occasion de se faire plaisir. Rashford aligne sa deuxième passe dé' de la soirée sur une nouvelle percussion, cette fois accompagné par Wan-Bissaka sur sa droite. Notre latéral droit allume Darlow pour son premier but sous nos couleurs, manquant de décrocher la barre transversale adverse sur le chemin (1-3, 90'). Rashford complètera sa prestation personnelle par un but sur un excellent service de Bruno qui le lance par-dessus la défense, en achevant le remplaçant de Martin Dubravka, cette fois abandonné par les siens (1-4, 90'+6).

Newcastle a eu beau passer en mode Casper en seconde période, c'est le genre de matchs qu'on n'aurait pas gagné il y a encore peu. Et même si cela ne présuppose rien de particulier pour les prochaines rencontres, qui seront contre des adversaires d'un tout autre calibre, ce résultat doit être considéré à sa juste valeur, c'est-à-dire avec la lueur d'espoir qui s'impose dans ce genre de situations. Gageons que notre effectif repartira avec le sourire pour préparer au mieux les prochains rendez-vous, et que ce sera le point de départ d'une saison plus réussie que les dernières semaines ne l'ont laissé entrevoir.

Les buts

Quelques stats

  • C'est le premier penalty raté par Bruno Fernandes avec Manchester United, sur sa onzième tentative.
  • Depuis le début de la saison 2019-2020, Manchester United a obtenu 17 penalties en Premier League, 5 de plus que n'importe quelle autre formation du championnat.
  • Bruno Fernandes a marqué dans chacun de ses trois derniers matchs.
  • C'est le premier but inscrit par Aaron Wan-Bissaka pour le club.
  • Steve Bruce n'a remporté qu'un de ses 25 matchs face à Manchester United en tant qu'entraîneur.

Next

Manchester United démarre sa campagne européenne au Parc des Princes, fief du Paris Saint-Germain, mardi 20 octobre. Le coup d'envoi aura lieu à 21h CET.


Sur le forum