West Ham 1-3 Manchester United : les Red Devils à réaction

Match Reports 1048

Dominé et mené en première période, Manchester United a une nouvelle fois renversé une partie dont le destin semblait lui échapper, et s'impose à Londres ce samedi.

Sam. 5 déc. 2020 - 18:30
Premier League - 11e journée
West Ham
1
3
Manchester United

West Ham United : Fabianski, Cresswell, Balbuena, Ogbonna, Coufal (Johnson 84'), Soucek, Masuaku, Rice, Fornals (Benrahma 75'), Haller, Bowen (Lanzini 76').

Manchester United : Henderson, Telles, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka, van de Beek (Fernandes 45'), McTominay, Pogba, Martial (Mata 62'), Cavani (Rashford 45'), Greenwood.

Arbitre central : Andre Marriner. Assistants : Simon Long, Eddie Smart. Quatrième arbitre : Andy Madley. VAR : Lee Mason. Assistant au VAR : Adrian Holmes.

Buts : Soucek (38') pour West Ham United ; Pogba (65' ← Fernandes), Greenwood (68' ← Telles), Rashford (78' ← Mata) pour Manchester United.

Ole Solskjaer décide de reposer plusieurs cadres : De Gea, Fernandes, Rashford sont sur le banc. Touchés à Paris ou très sollicités ces dernières semaines, les trois joueurs cèdent leur place à Dean Henderson, pour sa première titularisation en championnat avec United, Paul Pogba et Edinson Cavani.

United en mode fantôme

Les Hammers ont dominé les débats dans le premier acte et ont pris l'avantage de façon méritée peu de temps avant le break, lorsque Tomas Soucek, seul au second poteau, a converti un corner frappé depuis la gauche et dévié au premier poteau (1-0, 38'). Avant cela, les Mancuniens, dans la continuité des derniers rendez-vous, se sont laissé faire : peu d'intensité, un ballon trop souvent laissé à l'adversaire et perdu bien trop facilement, et des individualités clairement pas au rendez-vous. Comme trop souvent, Pogba et Martial notamment, même s'ils ne sont pas les seuls, ont flotté comme des ombres au-dessus de cette première période comme des ombres, incapables d'y poser leurs marques.

En face, le danger a un nom : Jarrod Bowen. Une première frappe du jeune ailier anglais, déviée, manque de trouver Fornals en bonne position dès les premiers instants, mais Dean Henderson est vigilant (1'). Le même Bowen inscrit un but en face à face peu après, invalidé pour une position de hors-jeu, et est à nouveau impliqué lorsque Fornals frappe le poteau après la demi-heure de jeu, d'un pointu bien senti (35'). West Ham cumule les occasions contre une formation visiteuse en pleine léthargie. L'ouverture du score, dans ce contexte, est complètement conforme à la physionomie du match.

Solskjaer décide de changer les choses à la mi-temps, et sort Cavani et van de Beek pour faire entrer Rashford et Bruno Fernandes, reposés en vue de la semaine prochaine. Incompréhensible pour beaucoup, tant Pogba et Martial sont pointés du doigt à ce stade de la partie. Mais force est de constater que le résultat final, et le déroulement de la suite de la rencontre, donnera raison au Norvégien, à l'inverse de son choix de garder Fred sur la pelouse contre Paris mercredi.

Les remplaçants changent la donne

Cela sera cependant sans Anthony Martial, remplacé grimaçant à l'heure de jeu en se tenant les adducteurs et laissant sa place à Juan Mata (62'). Mais avec Paul Pogba, qui inscrit le but de l'égalisation d'une magnifique frappe enroulée à 20 mètres qui laisse sans réaction un Fabianski jusqu'ici très tranquille (1-1, 65'). Vilipendé, le Français rappelle ainsi qu'il dispose d'un talent rare, que nous regrettons de ne voir dévoilé que trop sporadiquement. Trois minutes plus tard, un autre talent se rappelle à nos bons souvenirs lorsque Mason Greenwood, à la réception d'un centre de la gauche d'Alex Telles, contrôle dos au but et conclut froidement en pivot pour nous donner l'avantage (1-2, 68'). Un geste qui n'est pas sans rappeler quelques-uns de nos meilleurs finisseurs, notamment ceux dont le nom commence par "van".

West Ham prend désormais l'eau et est incapable de réagir. En dehors d'un coup franc de Cresswell repoussé par Henderson (84'), les Mancuniens déroulent sans opposition. Rashford frappe le poteau (72'), Greenwood se permet un rush à gauche qu'il ne peut conclure dans le cadre (77'). C'est le numéro 10 qui fera le break à dix minutes de la conclusion de la rencontre au terme d'un bon mouvement collectif impliquant Pogba, Fernandes et Mata, l'Espagnol envoyant un amour de ballon au-dessus de la défense centrale londonienne pour permettre à Rashford d'enfoncer le clou en face à face en piquant la balle au-dessus du portier adverse (3-1, 78').

Avant les autres rencontres de cette onzième journée, Manchester United, végétant jusque-là dans le ventre mou du championnat, remonte à la quatrième place, plus digne de son rang. Il y a encore évidemment des progrès à faire dans le jeu, mais ce résultat comptable permettra peut-être au groupe de voir le futur plus sereinement et de se libérer. Attention cependant, car les prochaines échéances seront d'un autre niveau : Leipzig mardi, Manchester City samedi, deux affiches dans lesquelles tomber derrière au tableau d'affichage ne sera peut-être pas aussi facile à rattraper.

Next

Les Red Devils joueront leur qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions à Leipzig, mardi 8 décembre à partir de 21 h CET.


Sur le forum