Liverpool 0-0 Manchester United : et pourtant, il y avait la place...

Match Reports

Manchester United revient avec un point de son déplacement à Anfield. Il y avait clairement de la place pour plus.

Dim. 17 janv. 2021 - 17:30
Premier League - 19e journée
Liverpool
0
0
Manchester United

Liverpool FC : Alisson, Alexander-Arnold, Fabinho, Henderson, Robertson, Wijnaldum (Milner 89'), Thiago, Shaqiri (Jones 76'), Salah, Mane, Firmino (Origi 85').

Manchester United : De Gea, Shaw, Lindelöf, Maguire, Wan-Bissaka, Fernandes (Greenwood 89'), McTominay, Pogba, Fred, Martial (Cavani 61'), Rashford.

Arbitre central : Paul Tierney. Assistants : Lee Betts, Constantine Hatzidakis. Quatrième arbitre : Craig Pawson. VAR : Stuart Attwell. Assistant au VAR : Stuart Burt.

Rarement sur les dernières saisons aura-t-on eu la possibilité comme aujourd'hui de repartir d'Anfield, vidé de ses supporters qui plus est, avec un résultat. Mais miné par les imprécisions techniques, par les choix tactiques, par la fatigue peut-être aussi, ce rendez-vous entre Scousers et Red Devils aura finalement fait pschitt, très loin du choc annoncé.

Liverpool a dominé dans la possession sur l'ensemble de la rencontre, et dominé aussi dans les occasions pendant la première demi-heure. Les Reds ont cependant fait preuve d'un manque de précision presque incroyable, même s'il faut admettre également que le match très solide de notre défense ne les a pas aidés dans ce secteur, les forçant à tenter leur chance de loin et dans la précipitation. Les locaux, imprécis dans le dernier geste mais aussi l'avant-dernier, se retrouvaient ainsi après une demi-heure de jeu avec sept tentatives pour les Salah, Shaqiri, Firmino, Robertson et compagnie, et zéro cadrée, un comble pour un champion en titre.

La tendance s'est inversée après la demi-heure de jeu, avec des Red Devils qui sont enfin sortis de leur boîte pour tenter de faire basculer ce match. Mais cela fut sans effet, comme le score le laisse deviner. La défense centrale de bric et de broc, Henderson et Fabinho, n'a pas souffert face à Martial, Rashford et Fernandes. Le Portugais a probablement été le joueur mancunien le plus dangereux en termes d'occasions alors qu'il a peut-être délivré son plus mauvais match de la saison. Nouveau paradoxe. Un coup franc du Portugais à dix centimètres de la lucarne aurait pu faire basculer la rencontre (33'), et Alisson a dû s'employer en seconde période pour arrêter une première frappe à dix-huit mètres sans grand danger (65'), puis sortir du pied une reprise à bout portant de notre meneur de jeu, sur un centre à ras de terre de Shaw, très bon ce dimanche (76').

Bref, clairement pas un grand soir pour le football offensif, entre les deux attaques les plus prolifiques, statistiquement, de la ligue. Liverpool peut remercier Alisson, auteur d'une grosse parade devant Pogba dans les derniers instants (83'), même si on regrettera que le Français n'ait pas un peu plus croisé sa frappe, complètement sur le portier brésilien. Notre attaque, à laquelle on peut ajouter Cavani, entré à l'heure de jeu, comme l'attaque adverse, ont traversé le match comme des ombres. Il en résulte donc un partage des points qui ne satisfera sans doute complètement personne, surtout avec City en embuscade : cela dit, prendre un point à Anfield aurait relevé, en octobre, de l'exploit.

Prenons donc ce que nous pouvons prendre de ce match : une place de leader qui subsiste, avant d'enchaîner deux rencontres normalement à notre portée en championnat (Sheffield et Fulham), séparées par... Liverpool, en Cup cette fois. Une série d'invincibilité dans la compétition qui s'étend à début novembre. Il y avait de la place ce soir, mais ce point n'est, somme toute, pas un si mauvais point que cela.

Next

Pas le temps de souffler pour les Mancuniens, qui enchaînent sur un autre déplacement, cette fois-ci à Londres pour y affronter Fulham. Le coup d'envoi de cette rencontre de la dix-huitième journée de Premier League aura lieu mercredi 20 janvier à 21 h 15 CET.


Sur le forum