Manchester United 3-2 Liverpool : cette fois, on a vu du football !

Match Reports

Manchester United s'impose face à Liverpool au quatrième tour de la Cup. Le match a été longtemps indécis et les Red Devils ont su faire parler le talent et l'envie pour venir à bout de leur adversaire.

Dim. 24 janv. 2021 - 18:00
FA Cup - 4e tour
Manchester United
3
2
Liverpool

Manchester United : Henderson, Shaw, Lindelöf, Maguire, Wan-Bissaka, van de Beek (Fred 66'), McTominay, Pogba, Rashford (Martial 86'), Greenwood (Fernandes 66'), Cavani.

Liverpool FC : Alisson, Alexander-Arnold, Robertson, R. Williams, Fabinho, Thiago (Shaqiri 81'), Wijnaldum (Mané 62'), Milner, Jones, Salah, Firmino (Origi 81').

Buts : Greenwood (26' ← Rashford), Rashford (48' ← Greenwood), Fernandes (78') pour Manchester United ; Salah (18', 58') pour Liverpool FC.

Arbitre central : Craig Pawson. Assistants : Gary Beswick, Richard West. Quatrième arbitre : Jonathan Moss. VAR : Andre Marriner. Assistant au VAR : Marc Perry.

Si la rencontre de la semaine dernière n'a pas forcément fait une belle publicité à la Premier League, celle de ce dimanche aura été un signe que la FA Cup n'est pas juste une Mickey Mouse Cup, juste bonne à ajouter des matchs aux calendriers des équipes. Les deux équipes les plus titrées du Royaume, dotées toutes deux de formations de départ solides, ont tout donné. Pour notre plaisir, le résultat final penche en la faveur des hommes d'Ole Gunnar Solskjaer.

United a paru mieux rentrer dans la rencontre, avec une possession de balle plus importante et des occasions intéressantes, bien aidés par le positionnement très haut de l'arrière-garde scouse. Par deux occasions, Greenwood se retrouve lancé à droite, frappant d'abord sur Alisson dans un angle fermé (11') avant de finir hors du cadre après une bonne récupération de balle, très haute, de Cavani (13'). Les apparences sont cela dit trompeuses, puisque ce sont les joueurs de Liverpool qui ouvrent le score : en une passe, Firmino ouvre en deux la défense mancunienne et Salah pique au-dessus d'Henderson (0-1, 18').

C'est le début d'un temps fort pour les visiteurs, alors que nos joueurs semblent perdus et multiplient soudainement les approximations. Aux dix-huit mètres, Curtis Jones s'autorise de faire bosser Henderson (23'). Alexander-Arnold passe au-dessus sur coup franc juste après (24'). La mécanique semble grippée, les Reds prennent confiance, peut-être un peu trop : en contre, Rashford vaporise la défense de nos rivaux d'une passe de soixante mètres vers Greenwood, de l'autre côté du terrain. Milner est trop court, le jeune attaquant anglais finit Alisson du droit, au ras du poteau (1-1, 26').

Ce but a le mérite de remobiliser les troupes. À nouveau, le temps fort est pour les Red Devils. Moins d'une minute après le but, van de Beek bute sur Alisson, en bout de course (28'). United est plus menaçant, Liverpool moins serein, comme en témoigne la relance hasardeuse d'Alisson qui force Fabinho à faire une grosse faute sur Greenwood pour l'empêcher de filer au but (43'). À la pause, si tout n'a pas été parfait, avec notamment un passage à vide après le but de Liverpool, on a au moins vu beaucoup plus de choses plaisantes qu'en 90 minutes le week-end passé, et le sentiment que la rencontre doit basculer en notre faveur.

Un sentiment renforcé au retour des vestiaires, à nouveau sur une attaque rapidement menée : c'est cette fois Greenwood qui est à la passe, en première intention, et Rashford à la finition, légèrement excentré à gauche. Le numéro 10 ajuste Alisson à ras de terre (2-1, 48').

Les Scousers paraissent particulièrement amorphes, prêts à cueillir. Mais ils n'ont pas prévu de lâcher, juste de reculer pour mieux sauter. Un premier signal est visible juste avant l'heure de jeu, lorsqu'un jeu en déviation finit dans les pieds de Milner, à bout de course dans les six mètres : l'Anglais ne peut heureusement pas cadrer, seul face à Henderson (58'). Mais une minute plus tard, Salah est plus précis lorsqu'il reçoit, plein axe au point de penalty, l'offrande de Firmino depuis la gauche : Milner laisse filer, emmenant avec lui Maguire et Lindelöf, et l'Egyptien termine entre les jambes de notre portier malgré le retour de Shaw (2-2, 59').

Comme après l'ouverture du score, United semble couler. Les Reds s'accaparent le cuir et se montrent dangereux, que ce soit par les occasions (Alexander-Arnold 61', Salah 67') ou par les gestes inconsidérés (comme le tacle de Mané sur le tibia de Fred qui aurait dû lui valoir un carton rouge, 70'). Mais les Red Devils n'ont pas dit leur dernier mot, et ce sont les cartouches du banc qui font parler la poudre. Fred, entré dix minutes avant, trouve Cavani à la limite de la surface qui provoque une nouvelle faute de Fabinho. Le coup franc est presque sur la ligne, autorisant difficilement de passer au-dessus. Ce n'est pas un problème pour Bruno Fernandes, qui choisit le côté ouvert. C'est fort et précis, Alisson fait le pas de trop sur sa droite et le Portugais jubile (3-2, 78').

Il n'y aura pas de retour possible pour Klopp et ses hommes, désormais sous l'éteignoir. Le score aurait pu être plus lourd si Rashford n'avait pas écrasé sa frappe face à Alisson (80'), ou si Cavani n'avait pas trouvé le poteau sur un centre de Bruno (88'). Quoi qu'il en soit, le spectacle proposé en cette fin de week-end a été à la hauteur des attentes. Nos attaquants trop souvent inefficaces se sont montrés bien présents, nos milieux de terrain ont fait le job offensivement, comme nos latéraux. Il y a encore des choses à améliorer défensivement, certes, mais ce soir, c'est un prétendant de moins dans la course à ce trophée, et un score qui fait du bien au moral. Profitons !

Next

Les Red Devils reçoivent la lanterne rouge de Premier League, Sheffield, cinq points en dix-neuf matchs, pour tenter de rester aux avant-postes. Coup d'envoi à 21h15 CET, mercredi 27 janvier.


Sur le forum