Manchester United 3-1 Burnley : United à nouveau convaincant !

Match Reports

Manchester United domine Burnley à Old Trafford ce dimanche et se donne de l'air pour la seconde place de Premier League. Mason Greenwood a de nouveau brillé.

Dim. 18 avril 2021 - 17:00
Premier League - 32e journée
Manchester United
3
1
Burnley

Manchester United : Henderson, Shaw, Lindelöf, Maguire, Wan-Bissaka, Fred (Cavani 45'), McTominay, Pogba, Fernandes, Rashford (van de Beek 83'), Greenwood.

Burnley : Peacock-Farrell, Lowton, Tarkowski, Mee, Taylor, Cork, Westwood, Brownhill, Gudmundsson, McNeil, Wood.

Buts : Greenwood (48' ← Rashford, 84' ← Pogba), Cavani (90'+3 ← van de Beek) pour Manchester United ; Tarkowski (50') pour Burnley.

Arbitre central : Jonathan Moss. Assistants : Marc Perry, Harry Lennard. Quatrième arbitre : Robert Jones. VAR : Darren England. Assistant au VAR : Lee Betts.

Cela aurait pu franchement se passer autrement. Après moins de 20 secondes de jeu, dès le coup d'envoi des Clarets, Chris Wood est trouvé à l'entrée de la surface de réparation et profite de la sortie complètement ratée de Dean Henderson pour prolonger le ballon dans le but... un but refusé immédiatement pour une position de hors-jeu, minime mais bien réelle. Autant vous dire que cela a commencé très fort.

Ce sont quand même bien les Mancuniens qui ont dominé le reste de la première période, avec notamment un Aaron Wan-Bissaka énorme dans le volume de jeu, très présent offensivement comme défensivement. Le latéral anglais trouve d'abord McTominay en retrait après un excellent renversement de Rashford depuis la gauche, mais l'Ecossais est contré (4'). C'est ensuite sa tête qui est cherchée, deux minutes plus tard, mais Taylor dégage en corner en catastrophe (6'). On le retrouve sur un excellent centre de Pogba que Peacock-Farrell, qui remplace Pope dans les buts, sort le long de son poteau (10').

United a le monopole du ballon (73% de possession en première période), mais Burnley reste dangereux par Chris Wood, qui est systématiquement recherché par de longs ballons et arrive à s'en sortir dans des situations pas toujours faciles. Sa frappe du droit est sur Henderson au quart d'heure de jeu (13'), sa tête sur un service de Lowton passe à côté du cadre (31'), comme sa reprise du gauche sur un coup franc dévié (42') : quasiment à chaque fois, en première intention et bien entouré, il parvient à faire passer un frisson, signe que United n'est clairement pas à l'abri -- signe renforcé par le tableau d'affichage, nul et vierge à la pause.

De notre côté, Rashford, avec une frappe tendue dans un angle fermé (29') comme Greenwood, qui manque un centre tendu dans les six mètres (39'), ne sont pas mauvais dans les intentions, mais ça ne suffit pas. L'entrée d'Edi Cavani à la reprise, à la place de Fred, montre bien la volonté du coach de forcer la décision rapidement : Pogba redescend d'un cran, pendant que Rashford s'excentre à gauche. Et il suffit presque de demander : United ouvre le score dans la foulée. Rashford, servi à gauche, percute, élimine un adversaire, centre à ras de terre dans la boîte, Fernandes laisse parfaitement passer entre ses jambes et Greenwood, seul au second poteau, finit sans opposition (1-0, 48').

Malheureusement, cette avance ne tiendra que deux minutes, 114 secondes pour être précis. Burnley revient sur un corner frappé depuis la gauche, alors que James Tarkowski, entre trois défenseurs rouges, parvient à reprendre de la tête dans la lucarne d'Henderson (1-1, 50'). Tout est à refaire, mais on se dit que les Red Devils que nous avons vus ce dimanche après-midi peuvent faire mieux que se contenter du nul. Sauf que les minutes passent, et le second but ne vient pas pour les Mancuniens, dans une seconde période intéressante et équilibrée. Une tête de Maguire à côté sur corner (64'), une autre de Bruno Fernandes arrêtée par Peacock-Farrell (70'), les Red Devils se heurtent à un mur jaune.

Le salut viendra, de nouveau, par la jeune pépite Mason Greenwood, qui égale ainsi les 15 buts de Wayne Rooney marqués pour United avant ses 20 ans. Trouvé par Pogba dans le couloir droit, notre numéro 11 se met sur son pied gauche à l'angle de la surface et voit sa frappe violente du gauche déviée à mi-parcours par Cork. Suffisant pour prendre Peacock-Farrell à contrepied (2-1, 84').

Burnley part à l'abordage, mais nos joueurs ont la bonne idée de terminer le travail dans les arrêts de jeu, sur un dernier contre. Cavani, trouvé à gauche, renverse à droite vers Greenwood qui percute, fixe, et voit van de Beek sur sa gauche. Le Hollandais, avec le pragmatisme qu'on lui sait, offre en première intention un caviar à Cavani, qui a suivi l'action pour se positionner dans les six mètres (3-1, 90'+3). Après Tottenham, une nouvelle victoire convaincante pour United, qui file tout droit vers la seconde place de Premier League : les voilà dix points devant Leicester à six journées de la fin (Leicester doit disputer un match de plus). Il faudra confirmer à Leeds dans une semaine.

Next

Cela semble une éternité depuis que United n'a pas eu à jouer en milieu de semaine : ce sera le cas cette fois-ci. On retrouvera les Red Devils à Elland Road dimanche prochain à 15:00, pour y rencontrer Leeds United.


Sur le forum