Manchester United 1-1 Everton : insuffisant, une nouvelle fois

Match Reports

Sauvé sur le gong contre Villarreal, Manchester United a une nouvelle fois voulu croire, peut-être, au scénario extraordinaire... mais cela ne peut pas marcher à chaque fois.

Sam. 2 oct. 2021 - 13:30
Premier League - 7e journée

Manchester United : De Gea, Shaw, Varane, Lindelöf, Wan-Bissaka, Fred (Pogba 70'), McTominay, Fernandes, Cavani (Sancho 57'), Martial (Ronaldo 57'), Greenwood.

Everton : Pickford, Godfrey, Mina, Keane, Digne, Townsend, Doucouré, Allan, Gordon (Davies 72'), Gray (Dobbin 90'+2), Rondón.

Buts : Martial (43') pour Manchester United ; Townsend (65') pour Everton.

 ⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Rapidement dans la rencontre, les Mancuniens ont laissé trop rapidement Everton revenir dans la partie, jusqu'à se créer des occasions bien trop régulièrement en première période. L'ouverture du score de Martial juste avant la pause aurait pu nous mettre sur les bons rails, d'autant plus avec des Toffees qui semblaient ne pas être sortis du vestiaire pour le second acte. Malheureusement, notre manque de tranchant devant, notre manque d'idées au milieu notre tendreté derrière nous prive de deux points bienvenus.

United frustré mais devant à la pause

Les intentions sont présentes côté mancunien dans les premiers instants de la rencontre, avec des passes rapides et précises et une envie de se projeter vers l'avant. Le débordement de Wan-Bissaka à la 5ᵉ minute en est une bonne illustration, comme son centre vers le second poteau. La reprise de la tête de Martial est malheureusement ratée alors que le Français pouvait faire mieux.

Comme souvent cependant, les Red Devils vont baisser le pied trop vite et autoriser Everton à entrer doucement dans la partie. Les Toffees ne tergiversent pas dans la construction et mettent en difficulté le duo Lindelöf - Varane à plusieurs reprises. Nos centraux parviennent à chaque fois à repousser in extremis le danger, parfois en étant suppléés par leurs latéraux (Keane 16', Rondon 25', Gray 31', Doucouré 36'), et de Gea doit également se montrer vigilant pour sortir une bonne frappe de Gray après la demi-heure de jeu (33').

En dehors d'un très bon arrêt de Pickford sur une tête croisée de Cavani après un beau centre de Fred (21'), les Red Devils peinent désormais à peser sur la rencontre, et la frustration fait son apparition. Celle de McTominay d'abord, qui veut relever Digne au sol un peu trop virilement au goût des visiteurs, ce qui déclenche un début d'échauffourée (30'). Celle de Greenwood ensuite qui casse une projection de Gray pour écoper d'un jaune (35').

Heureusement, la chape de plomb sur Old Trafford est levée juste avant la pause par un mouvement de grande qualité conclu par Anthony Martial. Mason Greenwood casse le milieu de terrain bleu avec une passe bien appuyée pour Bruno Fernandes plein axe. Le contrôle orienté du Portugais est magnifique et lui permet de servir dans les meilleures conditions notre numéro 9, qui allume Pickford dans un angle fermé (1-0, 44)'.

L'ouverture des grands boulevards

Everton ne touche plus la balle dans les vingt minutes qui suivront la mi-temps. Les Toffees disparaissent complètement de la circulation et ne doivent finalement leur salut qu'au manque de mordant des Red Devils, incapables de se créer la moindre occasion nette malgré les entrées précoces de Sancho et Ronaldo en lieu et place de Martial et Cavani (55').

A force de tirer sur la corde, ce qui devait arriver arrive finalement, sur un contre parfaitement mené par les visiteurs, bien aidés par des lacunes défensives absolument ahurissantes côté mancunien. Un corner mal frappé par Bruno est repoussé au premier poteau sur Fred, à la lutte avec Gray. Le Brésilien fait le mauvais choix et se fait déposséder du cuir par l'Anglais qui est alors à 70 mètres du but de de Gea. En deux passes, Doucouré hérite du cuir à gauche et profite du placement plus qu'hasardeux de Shaw pour trouver Townsend complètement seul plein axe, lequel crucifie de Gea (1-1, 65').

 

Il reste alors du temps pour revenir, mais le match a basculé : psychologiquement, les locaux n'y sont plus du tout et n'auront pas une seule occasion franche de reprendre l'avantage. La tentative de Ronaldo dans un angle impossible (74') ou la frappe de l'entrant Pogba au-dessus après un excellent débordement de Sancho (81') ne doivent pas faire oublier l'incapacité de nos joueurs à se mettre à l'abri contre une formation qui fait certes un bon début de saison, mais qui n'a pas brillé aujourd'hui et est privée de plusieurs cadres.

Le scénario aurait même pu être pire : à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, sur le premier corner d'Everton mal repoussé, Tom Davies se retrouve incroyablement seul face à de Gea, bien qu'un peu excentré, alors que tout notre côté gauche est remonté pour jouer le contre. Fort heureusement, le jeune formé au club est trop altruiste : avec aucun Mancunien à trois mètres autour de lui, il donne l'offrande à Mina... hors-jeu (85').

Un point de pris donc, une mauvaise opération comptable et une performance à oublier dans le jeu.

Next

C'est parti pour deux semaines de coupure des compétitions nationales alors que les joueurs vont partir en sélection. Reprise le samedi 16 octobre avec un déplacement à Leicester à 16:00. Retrouvez le calendrier complet ici.


Sur le forum