Burnley 1-1 Manchester United : ce n'est toujours pas ça !

Manchester United a encore délivré une piteuse prestation d'ensemble ce mardi soir et lâche deux points dans la course à l'Europe.

Mar. 8 févr. 2022 - 21:00
Premier League - 24e journée

Burnley : Pope, Roberts, Tarkowski, Mee, Pieters, McNeil, Westwood, Brownhill, Cornet (Lennon 69'), Rodriguez (Barnes 88'), Weghorst.

Manchester United : De Gea, Shaw, Varane, Maguire, Dalot, McTominay (Lingard 81'), Pogba, Fernandes, Sancho, Rashford (Elanga 85'), Cavani (Ronaldo 68').

Buts : Rodriguez (48') pour Burnley ; Pogba (18') pour Manchester United.

⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Dominer n'est pas gagner, on le savait après l'élimination en FA Cup de vendredi aux mains de Middlesbrough. Et la rencontre de ce mardi a été une copie assez fidèle de la dernière, au sens où les Red Devils ont largement, très largement même, dominé le premier acte, avant de se faire rejoindre dans le second et d'être dans l'incapacité de trouver à y redire.

Les opportunités se succèdent en effet dans les 45 premières minutes, de même que les buts. Problème : deux d'entre eux sont refusés par Mike Dean avec l'assistance du VAR, réduisant notre écart théorique de trois buts à un écart réel d'un seul. L'histoire semble belle pour Raphaël Varane, qui croit ouvrir le score sur une belle reprise de la tête consécutive à un coup franc lointain de Bruno Fernandes (13'). Cependant, le corps arbitral juge que Harry Maguire, en position de hors-jeu, est impliqué dans l'action en bloquant la "défense" de Jay Rodriguez, qui ne semblait pas franchement tenter quoi que ce soit et n'avait même pas protesté suite au "but".

Le but suivant est bien validé, celui-ci, l'œuvre de Paul Pogba après un bon dédoublement entre Marcus Rashford et Luke Shaw côté gauche. Le centre à ras de terre du latéral anglais trouve le Français en position idéale, à l'entrée de la surface légèrement excentré à droite, et notre milieu de terrain trouve la bonne surface de frappe pour ne laisser aucune chance à Nick Pope (18', 0-1).

Le troisième but mancunien est signé Brownhill contre son camp, mais est annulé alors que Pogba utilise ses mains au duel avec Pieters, permettant à Rashford de se saisir du ballon à droite et d'adresser le centre converti dans ses filets par le Claret (23'). On en reste donc à 0-1, mais ce n'est pas faute d'avoir eu des occasions ou des mouvements intéressants. Edinson Cavani aurait pu faire mieux sur une frappe de Shaw transformée en centre, sa reprise de la tête à un mètre de la ligne étant sauvée par Pope (33').

Pas trop de quoi s'inquiéter au moment de rentrer au vestiaire au vu de la faiblesse dans le jeu de Burnley dans cette première période, parfaitement assortie à leur classement de lanterne rouge du championnat. Sauf qu'on sait United capable de se mettre seul dans les situations les moins enviables, et ce match ne fait pas exception. Dès l'entame, Jay Rodriguez profite d'un excellent travail de Weghorst, qui élimine deux défenseurs d'un contrôle orienté, et d'un alignement douteux de Shaw, pour se présenter seul face à de Gea et l'ajuster de près (47', 1-1).

Le début d'un tout autre match, dans lequel les Red Devils coulent à mesure qu'on avance pendant que Burnley prend la confiance. Les meilleures occasions seront pour Weghorst, avec une volée à vingt mètres bien repoussée par de Gea (52'), ou McNeil, qui frappe sur notre gardien (63'). Les Mancuniens, qui ont cadré cinq de leurs douze frappes en première période, n'en ajusteront pas une seule correcte en seconde. Et les entrées de Cristiano Ronaldo, Jesse Lingard ou Anthony Elanga n'y changeront rien, le Portugais ayant quand même deux occasions de faire la différence de la tête mais manquant le cadre à chaque fois.

Avec ce match nul, United laisse la quatrième place à West Ham, et reste à portée d'Arsenal (trois points en moins, mais deux matchs en retard), de Tottenham (trois points de moins, trois matchs en retard) et même des Wolves (cinq points en moins, deux matchs en retard). Sans même parler de regarder vers le haut du tableau, qui paraît à des années-lumière.

Next

Nouveau match de championnat ce samedi avec la réception de Southampton. Le coup d'envoi sera donné à 13:30. Retrouvez le calendrier complet ici.

Sur le forum