Atletico Madrid 1-1 Manchester United : United arrache le nul en Espagne

Complètement hors de son match en première mi-temps, Manchester United a su faire preuve d'un grand réalisme pour revenir invaincu de son déplacement à Madrid.

Mer. 23 févr. 2022 - 21:00
UEFA Champions League - 1/8e de finale

Atletico Madrid : Oblak, Savić, Giménez, Reinildo, Vrsaljko, Llorente, Kondogbia, Herrera, Lodi (Lemar 76'), Correa, Joao Félix (Griezmann 75').

Manchester United : De Gea, Shaw (Telles 67'), Lindelöf (Wan-Bissaka 66'), Varane, Maguire, Pogba (Matic 66'), Fred, Fernandes, Sancho (Lingard 82'), Rashford (Elanga 75'), Ronaldo.

Buts : Joao Felix (7') pour Atletico Madrid ; Elanga (80') pour Manchester United.

⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

On attendait forcément ce rendez-vous européen, avec la musique de la Ligue des Champions douce à nos oreilles, surtout avec des saisons récentes qui ne nous ont pas offert autant qu'on le souhaiterait la possibilité de goûter à cela. On se dit, sans doute, qu'il en va de même pour nos joueurs : la scène de la C1 est la plus belle qu'offre le football de clubs. Pourtant, une fois le coup d'envoi donné, on a légitimement pu se poser la question de si cette rencontre avait réellement pour nos joueurs l'importance que nous, supporters, lui avons accordée.

C'est un euphémisme que de dire que les Red Devils sont complètement passés à côté de leur première période, et on pourrait même dire de leur match si l'égalisation d'Elanga dans les derniers instants n'avait pas rééquilibré le score final. Aucun tir cadré à un quart d'heure de la fin du match, aucun ballon touché dans la surface adverse pendant les 45 premières minutes, et une incapacité flagrante à se sortir de la discipline madrilène, de ce bloc savamment organisé, qui coupe toutes les trajectoires de passes, qui est au-dessus tactiquement, techniquement et dans l'envie, soit tous les ingrédients nécessaires pour faire un résultat.

Ajoutons à cela un but précoce pour les locaux signé Joao Felix, et cela donne une idée de la soirée que nous avons passée. Dès les premiers instants, le jeune Portugais inscrit un très joli pion en reprenant de la tête, via le poteau, un excellent centre de Lodi depuis la gauche (7', 1-0). A partir de là, l'urgence est surtout dans le camp mancunien, même s'il reste 173 minutes à jouer dans cette double confrontation... mais sur la pelouse, difficile de ressentir cela, tant les Red Devils paraissent restés au vestiaire, Bruno Fernandes et Marcus Rashford en tête, rivalisant dans les ratés techniques et les décisions foireuses.

La rentrée au vestiaire se fait donc sur ce score de 1-0, et c'est un moindre mal avec l'Atleti qui touche la barre de David de Gea juste avant la pause, sur un centre depuis la gauche qui est repris de la tête au second poteau par la tête piquée de Llorente (45'). On croise les doigts pour un changement tactique, comme l'entrée de latéraux réellement offensifs (Lindelöf a quand même joué arrière droit plus d'une heure), et pour un changement dans l'intensité. Mais le début du second acte ne fait pas plus rêver que le premier, repartant sur les mêmes bases, avec des Mancuniens comme tétanisés.

Finalement, c'est peut-être leur excellente première mi-temps qui coûtera cher aux Colchoneros, qui ont concédé beaucoup d'efforts dans la première heure de jeu dans leur capacité à bloquer toutes les lignes de passe. La discipline perçue jusque-là commence un peu à s'étioler, comme en témoigne les espaces laissés à nos joueurs offensifs qui grandissent (sans pour autant être accompagnés de la justesse technique nécessaire pour convertir cela en vraies opportunités). Jusqu'aux derniers instants, lorsqu'un Bruno Fernandes laissé trop seul peut prendre son temps pour lancer Anthony Elanga, entré cinq minutes avant à la place de Rashford : le Suédois profite du tacle manqué de Reinildo pour se présenter seul face à Oblak et conclure (80', 1-1).

Un dernier frisson plus tard avec un enroulé de Griezmann sur la barre (87'), et Man United peut rentrer au vestiaire, avec le sentiment peut-être (légitime) que le résultat final est meilleur que celui que nous aurions mérité. Mais que les choses soient claires : en cas de bis repetita de cette piètre "performance" au retour, il faudra croiser les doigts pour tomber sur un Atletico plus faible qu'aujourd'hui si on veut se qualifier.

Next

Manchester United retrouve la Premier League avec la réception de Watford ce samedi 26 février à 16 heures. Les Hornets sont relégables et ont un besoin vital de prendre des points. Retrouvez le calendrier complet ici.

Sur le forum