Manchester United 3-2 Tottenham Hotspur : le retour du Roi

Un triplé de Cristiano Ronaldo a été la différence qui a permis à Manchester United de s'imposer sur Tottenham, une victoire cruciale dans la course à la Ligue des Champions.

Sam. 12 mars 2022 - 18:30
Premier League - 29e journée

Manchester United : De Gea, Telles, Maguire, Varane, Dalot, Matic (Cavani 80'), Pogba, Fred, Sancho, Ronaldo (Lindelöf 83'), Rashford (Elanga 68').

Tottenham Hotspur : Lloris, Romero, Dier, Davies (Bergwijn 87'), Doherty, Bentancur (Winks 88'), Højbjerg, Reguilón, Kulusevski (Moura 78'), Son, Kane.

Buts : Ronaldo (12', 38', 81') pour Manchester United ; Kane (35'), Maguire c.s.c. (72') pour Tottenham Hotspur.

 

⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Il avait été critiqué, questionné, dézingué, sans doute un peu à juste titre après des performances indignes de son rang ces derniers mois. La presse avait fait ses choux gras de sa non-titularisation le week-end dernier dans le derby contre à City, propageant les habituelles rumeurs qui entourent un joueur de son calibre. Ce samedi, c'est sur le terrain que Cristiano Ronaldo a répondu présent, en inscrivant trois buts décisifs que peu de joueurs de notre effectif, si ce n'est aucun, ne seraient capables de marquer.

Après dix minutes équilibrées, le premier a pris la forme d'un coup de canon, déclenché à vingt-cinq mètres du but de Hugo Lloris, qui a nettoyé la lucarne opposée du gardien français (12', 1-0). En l'absence de Bruno Fernandes, malade, c'est Fred qui s'est mué en passeur d'une subtile déviation de l'extérieur du pied, la première action d'éclat d'un match excellent de la part du Brésilien dans tous les secteurs du jeu.

Désireux de jouer la plus grande compétition européenne la saison prochaine, Tottenham n'allait évidemment pas en rester là. Deux alertes successives, d'abord une perte de balle de Matic dans l'axe qui a permis à Hojbjerg de tester de Gea (17'), puis un but de Davies refusé pour une position de hors-jeu (18'), rappellent également le niveau de l'adversaire. Les Londoniens se montrent dangereux, percutent bien en utilisant la largeur du terrain, et sont également présents sur coups de pied arrêtés, comme en témoigne une tête de Davies au second poteau repoussée sur sa ligne par Diogo Dalot (26').

Mais il faudra tout de même un penalty converti par Kane après une main de Telles dans sa surface pour que les Spurs reviennent au score (1-1, 35'). Une décision qui a le don d'énerver les Mancuniens, qui s'estiment lésés alors qu'une mimine de Dier dans la surface adverse n'avait résulté en aucune sanction, malgré l'utilisation du VAR (10'). Heureusement, les joueurs de Ralf Rangnick se remettent rapidement dans le sens de la marche, avec à la baguette Nemanja Matic qui lance Jadon Sancho au-dessus de l'arrière-garde adverse. L'ailier anglais, très intéressant ce soir, sert en première intention Cristiano Ronaldo qui termine à bout portant (39', 2-1).

Manchester United est devant à la pause, mais rien n'est encore fait, face à un Tottenham qui domine dans la possession et dans le nombre d'occasions. Malgré cela, le début du second acte est loin d'atteindre le niveau des 45 premières minutes, avec deux formations qui semblent empruntées, comme si elles se jaugeaient, et évitent de trop se lancer à l'abordage, en plus de faire preuve d'imprécisions.

La plus coûteuse d'entre elles sera sans doute à mettre au débit de Harry Maguire, coupable de dévier dans son propre but le centre de Sergio Reguilon depuis la gauche, alors que notre défense plie sous les coups de boutoir répété des Spurs (76', 2-2). Le capitaine mancunien, régulièrement sous le feu des critiques, ne va malheureusement pas améliorer sa situation avec ce but, quand bien même il est sans doute loin d'en être le seul responsable.

Mais il pourra quoi qu'il arrive remercier chaleureusement, comme nous tous, un autre joueur qui a eu son lot de détracteurs, comme nous l'écrivions plus haut. Sur un corner frappé par Alex Telles depuis la droite, Cristiano Ronaldo monte plus haut que tout le monde pour catapulter de la tête le ballon dans la lucarne d'un Lloris figé (3-2, 81'). Le dernier acte d'une pièce très intéressante et qui permet à United de vivre encore dans cette Premier League.

A neuf journées de la fin, les Red Devils restent quatrièmes, mais restent à portée d'Arsenal et Tottenham qui doivent rattraper des matchs (4 pour les Gunners, 2 pour les Spurs). Si les yeux se portent désormais sur la scène européenne, la prochaine rencontre de championnat, face à Leicester, et le choc reporté à Anfield, seront autant de finales.

Next

Après le match nul de l'aller, Manchester United va tenter de décrocher à Old Trafford sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, mardi 15 mars à 21:00, face à l'Atletico. Retrouvez le calendrier complet ici.

Sur le forum