Manchester United 0-0 Wolverhampton : première pour Fernandes dans un match à oublier

1305 fois


Manchester United et Wolverhampton se sont séparés sur un score nul et vierge ce samedi à Old Trafford, un match qui ne restera pas dans les annales du football.

Sam. 1 févr. 2020 - 18:30
Premier League - 25e journée
Manchester United
0
0
Wolverhampton

Voir la feuille de match - Noter les Red Devils

Les compos : Fernandes titulaire, les jeunes out

Bruno Fernandes était titularisé dans le classique 4-2-3-1 de Solskjaer, dans sa position préférentielle de numéro 10. Avec la suspension de Nemanja Matic, Fred et Andreas Pereira composaient la paire alignée devant la défense. Au milieu, Juan Mata et Daniel James étaient tous deux titulaires, tandis que Mason Greenwood ou encore Brandon Williams s'asseyaient sur le banc.

Pour les Wolves, Espirito Santo faisait deux changements à sa formation afin d'y réintégrer deux joueurs revenant de blessure : le défenseur français Willy Boly et l'attaquant Diogo Jota.

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Shaw, Lindelöf, Maguire, Wan-Bissaka - Fred, Pereira - Mata, Fernandes, James - Martial.

Wolverhampton (3-4-3) : Patricio - Saiss, Coady, Boly - Jonny, Neves, Moutinho, Doherty - Jota, Jimenez, Traoré.

Le retour des sans-dents

Dans une rencontre forcément marquée par le souvenir de l'accident de Munich en 1958 (tifo déployé avant le match et applaudissements à la 58e minute), les joueurs présents sur la pelouse n'ont pas fait de leur mieux pour rentrer dans les mémoires. Comme à leur habitude, les Red Devils ont construit prudemment, trop sans doute, manquant clairement d'ambition et de mordant dans le dernier tiers du terrain, tandis que les Wolves faisaient à peine mieux, se projetant bien en contre mais sans inquiéter outre mesure David de Gea.

Il fallut ainsi attendre la 40e minute pour assister au premier tir cadré de United, une reprise en première intention de Bruno Fernandes, légèrement extérieur du pied, sur un centre en retrait de Luke Shaw qui le trouva à l'entrée de la surface. Rui Patricio, vigilant, s'imposa cependant sans trembler. En dehors de cela, United ne parvint pas franchement à faire planer le danger dans la surface du gardien portugais, qui a passé une soirée relativement tranquille. Incapables de casser les lignes, incapables de trouver la dernière passe, les Mancuniens s'en sont remis dans les grandes largeurs à leur nouvelle recrue, qui a touché le plus de ballons, donné le plus de passes et tenté le plus de tirs de notre côté.

Tout comme cette longue phase de possession à la 39e qui nous vit faire deux fois le tour de la surface adverse, la statistique de pénétration présentée par SkySports peu avant la mi-temps résume bien le sentiment d'impuissance de nos joueurs : 89 ballons touchés dans le dernier tiers du terrain, zéro tir cadré, tandis que les Wolves en étaient déjà à cinq, même si relativement peu dangereux, pour 21 ballons dans nos trente derniers mètres.

Vivement les vacances

Le second acte n'offrirait pas beaucoup mieux, même si les Loups sont sans doute à créditer de meilleures intentions que Manchester United dans la globalité de la rencontre. Diogo Jota (52'), Adama Traoré (69') ou surtout Romain Saïss (79'), oublié plein axe sur un coup franc excentré et qui manquait complètement sa tête, ont fait passer un frisson dans une défense mancunienne qui a délivré une prestation correcte pour autant. De l'autre côté du terrain, on ne peut pas en dire autant de nos joueurs offensifs. Anthony Martial s'est complètement noyé dans la moitié de terrain adverse, Daniel James n'a rien apporté de concret à mettre à son crédit, Juan Mata a été volontaire mais a manqué d'impact, et Andreas Pereira a régulièrement fait les mauvais choix qui lui attirent les foudres des supporters du club depuis plusieurs mois désormais.

Au milieu de ce tableau peu reluisant, Bruno Fernandes a forcément surnagé, et s'est encore créé des occasions en seconde période, sur un coup franc à 30 mètres repoussé par Patricio (57'), puis une frappe a priori anodine qui manqua de surprendre son compatriote (68'). Fred, fraîchement élu meilleur joueur du mois de janvier par les fans mancuniens, a également été intéressant, mais les deux hommes étaient trop seuls pour faire basculer une formation de Wolverhampton beaucoup plus homogène.

Le match aurait bien pu basculer dans les arrêts de jeu si Diogo Dalot, entré en jeu cinq minutes avant, avait réussi à cadrer sa tête en déséquilibre sur un ultime centre de Wan-Bissaka (90'+4). Mais cela aurait quasiment été un hold-up en regard de ce que nos joueurs ont réalisé dans cette partie. Place à la trêve désormais, deux semaines pour recharger les batteries, se remettre les idées en place, et surtout, espérons-le, récupérer du sang neuf : les retours dans le groupe des Matic (suspendu aujourd'hui), McTominay, Pogba et Rashford fera du bien, même si certains d'entre eux ne reviendront clairement pas tout de suite. Pour nous aussi, supporters, cette période de deux semaines ne fera pas de mal.

Prochain match : Chelsea

Manchester United débute demain sa trêve hivernale, une nouveauté depuis cette saison. Les Mancuniens ne disputeront aucun match jusqu'au lundi 17 février, date du déplacement à Stamford Bridge pour y affronter Chelsea. Le coup d'envoi sera donné à 21h CET.


Sur le forum